CoalaWeb Social Links

Voici quelques-unes des questions qui nous sont fréquemment posées. N'hésitez pas à nous contacter si vous en avez d'autres !

Peut-on piloter lorsqu’on porte des lunettes ?

Absolument, pour autant que votre vision corrigée (lunettes ou lentilles de contact) ou après une opération des yeux au laser vous assure une vision normale, évaluée lors d’un examen chez un spécialiste de la médecine aéronautique. Plus d’informations ici.

 Quel niveau scolaire faut-il pour apprendre à piloter ?

La formation de pilote privé est accessible à toute personne qui possède les notions courantes de géographie, géométrie et mathématiques de base enseignées durant la scolarité obligatoire. La connaissance de la langue anglaise est un plus (voir ci-après). De l’intérêt pour le milieu de l’aviation et de la motivation sont les principaux ingrédients pour progresser !

 Faut-il obligatoirement comprendre/parler l’anglais ?

Non. Cependant, l’anglais étant la langue de l’aviation, c’est un plus qui vous permettra de piloter au-delà des frontières linguistiques de la francophonie. Une maitrise suffisante de l’anglais est par contre exigée pour toute formation aéronautique supérieure (CPL, vol aux instruments, ATPL).

Combien coûte la formation ?

Les tarifs de formation sont publiés pour le minimum d’heures de vol selon la règlementation en vigueur. Dans la plupart des cas, il faut compter un nombre d’heures supérieur au minimum exigé, variable selon les aptitudes et l’assiduité de chaque élève-pilote. Plus d’informations ici.

Combien de temps dure la formation ?

La régularité avec laquelle l’élève planifie les séances de vol détermine en grand partie la durée totale de la formation, qui se déroule idéalement en parallèle des cours théoriques. Lorsque la progression est régulière (au moins 1 vol par semaine), Il faut prévoir une durée minimale de 12 mois.

Puis-je en faire un métier ?

Après l’obtention d’une licence PPL(A), il est possible de poursuivre vers la formation de pilote professionnel (CPL), vol aux instruments (IR) ou pilote de ligne (ATPL). De nombreux professionnels de l’aviation ont débuté leur parcours aéronautique par une licence de pilote privé. Avec passion et opiniâtreté, tout est possible ! 

Combien d’heures faut-il voler chaque année pour garder sa licence ?

Dans la licence, la qualification «monomoteur à piston» (SEP) est valable 24 mois. Elle est revalidée avec au moins 12 heures de vol effectuées dans les 12 mois précédant l’échéance de la validité. Le plaisir et la sécurité du vol sont favorisés par une pratique régulière, qui devrait idéalement dépasser les exigences minimums légales.