L'exigence est la première des valeurs nous permettant d'accomplir notre mission : enseigner le pilotage et pérenniser la pratique de l'aviation dans les meilleures conditions de sécurité.

La défense rigoureuse d’une philosophie commune du vol permet notamment à chaque élève pilote de voler avec tous nos instructeurs, favorisant ainsi une progression régulière principalement déterminée par votre disponibilité.

AéroFormation dispose d’une flotte d’avions réputés pour leur fiabilité, aux caractéristiques aérodynamiques et de motorisation garantissant de grandes marges de sécurité dans toutes les phases du vol.

L'école développe et publie ses propres manuels de cours théoriques. D'un point de vue pédagogique, ils sont particulièrement adaptés à l'enseignement de connaissances aéronautiques de base et contiennent tout ce qui est utile et rien de ce qui est inutile... Leur mise à jour régulière et dynamique par nos instructeurs permet aux élèves d'être en permanence en possession d'une édition à jour, qui répond aux exigences les plus récentes en matière de programme de formation officiel.

 

Notre exigence permet votre aisance !

 

Nos instructeurs sont tous issus de la filière AéroFormation et ont à coeur d'en défendre la rigueur et la philosophie du vol. Si notre enseignement se base en premier lieu sur les programmes de formation officiels édictés par les autorités aéronautiques (EASA, OFAC), il en développe certains aspects au-delà des exigences minimales, particulièrement dans le domaine de l'approche et de l'atterrissage. En aviation, si le décollage est facultatif, l'atterrissage est en revanche obligatoire. A la lecture des statistiques officielles, force est de constater que c'est la phase de vol lors de laquelle se déroulent la majorité des incidents ou accidents en aviation légère.

Par exemple, AéroFormation enseigne en priorité à ses élèves la technique d'approche en vol plané, moteur au ralenti. Celle-ci comporte plusieurs avantages, parmi lesquels :

  • La pente d'approche qui en résulte conduit l'avion à survoler les riverains avec plus de hauteur, ce qui contribue à limiter les nuisances ;
  • De plus grandes marges de sécurité, particulièrement aux abords d'un aérodrome comme Lausanne, situé en milieu urbain ;
  • Un entraînement permanent à la situation (très peu probable grâce à la fiabilité de machines éprouvées) d'une panne moteur, qui place le cas échéant le pilote en «situation connue» ;
  • Développement de compétences de pilotage élevées, favorisant la prise de décision et la capacité d'adaptation.

Une fois cette technique maîtrisée, l'apprentissage des approches «traditionnelles» effectuées sur une pente plus basse mais dépendante du moteur est facile grâce aux compétences de pilotage acquises précédemment.

 

En outre, tous nos instructeurs de vol étant également actionnaires de l'école, cette particularité permet d'impliquer les personnes directement concernées par les décisions stratégiques, notamment en matière de politique d'acquisition et d'opération de la flotte d'aéronefs.